top of page

L’OSTÉOPATHIE

QU’EST-CE QUE L’OSTÉOPATHIE?

 

La philosophie de l’ostéopathie s’articule autour de cinq grands principes :


• La structure gouverne la fonction
• Chaque personne a une force d’autoguérison
• Le corps fonctionne en tant qu’une seule unité
• La vascularisation est l’élément essentiel de la santé
• Il faut traiter le patient, non la maladie

Les ostéopathes considèrent l’être humain dans sa globalité. C’est-à-dire qu’ils prennent en considération que toutes les parties du corps humain sont indissociables et en constante interaction. Toute perte de mobi­lité affectant la structure du corps (os, muscles, ligaments, organes, etc.) peut ainsi avoir des répercussions sur l’état de santé.

Le rôle de l’ostéopathe n’est pas seulement de faire disparaître les symptômes, il tente d’identifier la cause primaire du déséquilibre qui, de cause à effet, a amené le patient à consulter.

Il existe une multitude de techniques thérapeutiques, dont la plupart sont douces, qui permettent à l’ostéopathe d’adapter son traitement selon le patient et selon la dysfonction qu’il aura observée.

Au cours d’une séance, l’ostéopathe utilise quatre axes de travail pour agir le plus efficacement possible sur les désé­quilibres du patient :


• ostéopathie crânienne
• ostéopathie articulaire
• ostéopathie viscérale
• ostéopathie fasciale

QUAND CONSULTER?


L’ostéopathe joue un rôle pré­ventif et curatif à toute étape de la vie : nourrisson, enfant, adulte, femme enceinte, personne âgée, sportif, personne à mobilité réduite.

La plupart des gens consultent en ostéopathie suite à l’apparition d’une douleur et du dys­fonctionnement d’une partie de leur corps, c’est-à-dire quand il y a un problème ou une douleur. Le rôle de l’ostéopathe est alors curatif.

Mais l’ostéopathe joue aussi un rôle préventif que nous ne devrions pas négliger. Nous accumulons tous des tensions, des traumatismes physiques ou émotionnels, du stress, etc., et notre corps garde tout en mémoire. Au quotidien nous ne remarquons pas ces accumulations mais l’ostéopathe peut cependant les percevoir et exercer un rôle préventif bien avant qu’elles n’atteignent un niveau trop important que nous ne pourrons plus supporter et que nous percevrons alors comme une douleur. Un bilan ostéopathique annuel peut ainsi éviter l’apparition ou l’aggravation de bien des symptômes.

COF Martineau | Clinique d'Ostéopathie familiale Martineau | Rivière-Rouge

POUR QUI?

Sportifs

L’efficacité de l’ostéopathie s’explique par l’habileté du praticien à identifier et à traiter la véritable cause des douleurs, tensions et/ou restrictions tissulaires présentes chez les sportifs ou chez les artistes de la danse.

L'ostéopathe aide à rééquilibrer les articulations qui peuvent avoir été perturbées par un choc lors de la pratique (après avoir consulté votre médecin si vous êtes en douleurs aigües).
Il aide le sportif à se remettre complètement d’une fracture, d’une entorse ou d’une chirurgie. Il favorise la guérison de blessures sportives communes tels que la tendinite, les douleurs articulaires et les douleurs musculaires.

Son but est de contribuer à un développement musculaire harmonieux et équilibré.
Et tout simplement, prévenir !  

Sportifs

Femmes enceintes

Des soins ostéopathiques durant la grossesse sont tout à fait conseillés et sans danger. L'ostéopathie utilise des manœuvres douces et sécuritaires pour le bébé et permet de soulager les inconforts créés par les changements dans le corps de la future maman. Le thérapeute travaille en harmonie avec la maman et son bébé. Au cours d'une grossesse, les structures osseuses et musculo-squelettiques de la mère ont autant d'importante que les organes internes et le bébé lui-même. 

 

En préparation à l’accouchement, l'ostéopathe agit de manière préventive. 

Grâce à des techniques douces, l’ostéopathe libère les tensions et améliore la mobilité de l’ensemble du corps, plus spécifiquement celle de la région lombaire et du bassin.

Il évalue les modifications du corps pendant la grossesse et traite l'inconfort selon chacun, permettant ainsi de retrouver son équilibre. Plusieurs techniques de l'ostéopathie soulage les douleurs lombaires (bas du dos, douleur sciatique) et cervicales (nuque et épaules). Outre ces maux, on traite également les douleurs ligamentaires dans les articulations du bassin, les troubles digestifs, les problèmes de circulation ainsi que les tensions périnéales.

À l'aide de palpations, d'étirements et d'exercices doux, l"ostéopathe aide la femme enceinte à retrouver et conserver une bonne respiration pendant la grossesse et à prévoir lors de l'accouchement. 

Femmes enceintes

Nourissons et enfants

L’ostéopathie joue un rôle préventif et salutaire durant la grossesse. Il en va de même pour le nourisson et sa croissance personnelle. Les ostéopathes procèdent à un examen palpatoire en toute délicatesse qui les amène à déceler les blocages et les tensions. À la clinique, cette technique est utilisée afin de découvrir ce qui cause les inconforts chez les enfants. Certaines méthodes traitent les troubles digestifs de même que les troubles de drainage tels que l'otite séreuse, la sinusite chronique, la congestion nasale et la conjonctivite.

 

Outre la consultation post-accouchement, l'ostéopathe étudie de façon approfondie l'asymétrie de la tête chez le nourisson et/ou du corps prévenant ainsi la douleur et traitant alors certains maux tels que tel que le torticolis congénital, les coliques et les reflux. 

Le rôle primordial de l'ostéopathe, chez l'enfant, consiste principalement à déterminer les interventions les plus propices de manière à rééquilibrer le corps le plus efficacement.  

Nourissons
Adolescents

Adolescents

L’adolescence est une période de grand chamboulement, et, à ce titre, elle mérite une attention particulière. L’ostéopathie chez l’adolescent peut donc avoir une place importante dans l’accompagnement de ces évolutions.

La croissance est incroyablement rapide et pas toujours harmonieuse. Cela crée des tensions tendino-musculaires importantes. Les os grandissent avant les muscles, ce qui entraine des douleurs de compression osseuse. Les membres grandissent avant le tronc, cela contribue à rendre les ados gauches dans leur corps changeant. Ils se cognent et chutent plus facilement.

C’est un feu d’artifice hormonal. Cela entraine inexorablement un inconfort tissulaire et viscéral.

Chez les jeunes filles, le développement de la poitrine entraine une modification de la posture pour rétablir l’équilibre. Il peut également y avoir une posture d’enroulement pour cacher les seins naissants, ce qui crée d’autres tentions. La mise en place du cycle menstruel est une perturbation très importante. Les déséquilibres dans le petit bassin se font douloureusement sentir à ce stade. Chez les jeunes garçons, le développement de la musculature entraine une contrainte importante sur les articulations..

De plus, l’adolescence est la période idéale pour la correction de l’occlusion dentaire par orthodontie. Néanmoins, si cette dernière apporte un plus indéniable pour l’équilibre global du crâne et des dents, ainsi que d’un point de vue esthétique, le port prolongé d’un appareil dentaire peut créer des tensions cervicales ayant des répercussions sur toute la colonne (notamment une majoration de l’évolution d’une scoliose).

Le diagnostic de scoliose n’est pas gravissime, mais doit être pris au sérieux. Une scoliose est une déformation indolore de la colonne vertébrale qui s’adapte aux tensions qu’elle subit du crâne jusqu’au sacrum. La déformation augmente surtout au moment des pics de croissance. C’est donc pendant l’adolescence qu’il est primordial de minimiser les tensions que la colonne reçoit et les ré-harmoniser. 

L'ostéopathe peut également traiter certains cas reliés au trouble de l'attention et de concentration.

Dans tous les cas, sans trouble particulier, deux à trois séances annuelles sont une saine habitude, car, comme vous avez pu le constater, l’ostéopathie chez l’adolescent permet d’accompagner cette période délicate.

Adultes

Adultes & Seniors

Les seniors peuvent consulter leur ostéopathe au même titre que les « adultes actifs », par exemple, comme les douleurs de dos (lombalgie, torticolis…). La seule différence dans le traitement se fera sur certaines techniques utilisées qui seront adaptées, notamment en cas de fragilité osseuse (ostéoporose). L'ostéopathe soulage les maux de dos, les maux tête, les douleurs musculaires et articulaires. Également, il prévient les douleurs ostéo-articulaires, les troubles digestifs et gastro-intestinaux, les infections à répétition, les troubles hormonaux tels que la migraine et les troubles de sommeil et la fatigue. 

L’ostéopathe peut accompagner les patients souffrant de dérèglements hormonaux, comme le diabète par exemple. Ces traitements utilisent les techniques viscérales et ont pour but de soulager le patient des effets secondaires de sa pathologie et des traitements médicamenteux. Dans certains cas, cela permet également de diminuer la prise de médicaments.

L'adulte peut aussi demander un soin pour traiter l'Insuffisance rénale.

Arthrose?

L’arthrose est une dégradation du cartilage. L’ostéopathe ne pourra pas réparer les articulations atteintes. Par contre, il agira sur la mobilité articulaire, la souplesse des tissus et la posture générale pour diminuer les contraintes s’exerçant sur le cartilage, afin de limiter les douleurs et ralentir leur détérioration.

Prothèse?

Après la mise en place d’une prothèse de hanche ou de genou, la première action est la rééducation menée par le kinésithérapeute. Il est intéressant de l’accompagner d’un traitement ostéopathique pour optimiser la récupération et aider le corps dans sa globalité à s’adapter à la nouvelle posture. 

Infarctus et cancer?

Certe non, l’ostéopathie ne soigne pas le cancer.

Par contre, elle permet de stimuler le système immunitaire et digestif. Le traitement ostéopathique aide à l’assimilation des traitements lourds et diminuent les effets secondaires.

Dans le cadre du cancer, en cours de traitement ou en rémission, l’ostéopathie endosse le rôle d’accompagnement pour aider le patient dans son confort de vie.

Seniors
bottom of page